Actualités

La greffe rénale doit continuer malgré le Covid19, confirme l’Agence de la biomédecine.

 Dans des recommandations diffusées ce 22 septembre, à l’élaboration desquelles représentants des patients et des professionnels ont été associés, l’AbM préconise une série de mesures afin que les activités de prélèvement et de greffes, et notamment de greffes rénales, se poursuivent, même si la circulation du virus devait rester active.

➡️ Ces recommandations prévoient que des filières Covid négatives (= n’accueillant aucun patient atteint de Covid, pour limiter le risque de transmission) soient mises en place.

➡️ Si un hôpital n’est pas en mesure d’apporter cette garantie, la greffe ne doit pas être annulée, mais avoir lieu dans un autre établissement réunissant les conditions de sécurité nécessaires.

➡️ L’objectif est non seulement que plus aucun greffon ne soit « perdu » en raison de l’épidémie, mais aussi qu’un patient inscrit sur la liste ne doive pas passer son tour parce que son centre est en incapacité, même temporaire.

 Ces recommandations importantes nous réjouissent car elles correspondent à une demande forte de Renaloo, réaffirmée à plusieurs reprises ces derniers mois, et notamment le 8 septembre au Sénat, lors de notre audition par la commission d’enquête sur le Coronavirus

 La première phase de l’épidémie a en effet conduit à une suspension de la greffe rénale de deux mois et à ce que 600 reins de moins qu’en 2019 soient greffés. Cet arrêt avait suscité les interrogations de certains transplanteurs.

➡️ Nous restons cependant vigilants : si les associations de patients ont été sollicitées pour une relecture de ce document, plusieurs de nos propositions ont été écartées sans explication et aucune démarche de co-construction avec les autres parties prenantes, notamment les professionnels de santé, n’a été réalisée. 

➡️ Or, le texte prévoit par exemple que certains patients pourraient être considérés transitoirement comme non greffables parce que trop vulnérables face au Covid (en raison de leur âge ou de leur état de santé), mais il reste flou sur la définition de ces contre-indications.

➡️ Cela risque de conduire, comme durant la période de reprise de la greffe rénale en mai / juin dernier, à ce que les équipes de greffe prennent des décisions différentes et donc à ce que des patients se voient écartés par certaines d’entre elles alors qu’ils l’auraient pas été par d’autres.

➡️ Enfin, le texte reste muet sur le rôle des associations dans l’information et l’accompagnement des patients sur ce dispositif, alors que les mois écoulés ont montré combien il était crucial.

> Voir les recommandations de l'Agence de la biomédecine sur la poursuite des activités de prélèvement et de greffe en cas de rebond de l'épidémie de COVID-19

 

 


Cette rentrée 2020 est marquée par un rebond de l'épidémie. Prenez toutes et tous soin de vous. 

Renaloo reste plus que jamais mobilisé à vos côtés, pour vous soutenir et vous accompagner.

 Retrouvez toute l'information et l'actualité de l’épidémie pour les patients ayant une maladie rénale, dialysés ou greffés et leurs proches

 Pour recevoir toutes nos infos et newsletters par mail, incrivez-vous !

 Vous souhaitez soutenir Renaloo ? Faites un don.

 

 

Partagez

Plus de lecture

1 Commentaire

  • Merci du fond du cœur Renaloo de défendre nos droits!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.